Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Émission “Loin des yeux, Près du cœur” - 10 mai 2019 – Retour sur le colloque annuel Imprimer cette page

Partager

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 10 mai 2019 – Retour sur le colloque annuel

Quelques-uns nous ont demandé de faire un petit retour sur le colloque annuel qui se tenait le 4 mai dernier. À votre demande, Normay et Caroline vous font un bref retour sur cette magnifique journée.

En leurs noms personnels et au nom du Mouvement Retrouvailles, nous souhaitons à toutes les mères, qu'elles soient biologiques, adoptives ou de coeur, une très belle Fête des mères, ce dimanche 12 mai 2019.

Pour écouter votre émission :

N’hésitez pas à commenter et à partager!

RÉSUMÉ

D'entrée de jeu, Normay nous fait part que sur le site Adoption, Émotions, Retrouvailles (AÉR), quand nous nous y inscrivons, il est important, comme le mentionne le message, de respecter les pages en reconstruction pour les avis de recherche.

* IMPORTANT * S.V.P. PLACEZ VOTRE AVIS DE RECHERCHE AU LIEN SUIVANT:
https://www.facebook.com/grou…/Adoption.Retrouvailles/files/ et Créer un document dans l'onglet Fichiers, afin de conserver votre avis de recherche et pour pouvoir aussi consulter ceux des autres. Merci et bienvenue !

Caroline et Normay font un retour sur le colloque du Mouvement Retrouvailles, du 4 mai 2019. Merci à cette belle équipe, avec une bonne organisation et encore cette année, ce fut un franc succès avec 72 participant(e)s. D'un colloque à l'autre, sans vraiment toujours savoir si l'intérêt y sera, le Mouvement Retrouvailles tente de répondre aux besoins des gens en variant les rencontres et les conférenciers qui sont toujours plus intéressants les uns que les autres. La recette gagnante des témoignages est toujours retenue.

L'avant-midi s'est déroulé très rapidement. Il y a eu une bonne participation. Le but du colloque, en avant-midi, était justement pour accorder la parole aux gens, pour connaître leur pouls depuis l'entrée en vigueur de la loi 113, ce qui va, ce qui ne va pas, comment s'est déroulée l'attente pour certain(e)s, les questions, etc. C'est loin d'être clair pour Mme et M. Tout le Monde et même pour le Mouvement Retrouvailles qui n'a pas toujours des réponses à ses questions, au Ministère. Il se doit d'être transparent et ne peut pas inventer ce qui n'est pas là... Il y a eu de nombreuses questions, des commentaires et, en fin de journée, il y a eu quelques témoignages de personnes qui ont retrouvé grâce à l'entrée en vigueur de la loi 113.

Dans l'après-midi, il y a eu deux super conférenciers avec deux thèmes à l'opposé mais qui rejoignent les personnes adoptées et la population, en général. La première conférence sur la résilience, même thème que celle de M. Josélito Michaud, l'an dernier, et très différente, était animée par M. Patrick Pelletier, écrivain et orateur au charisme communicatif. Les gens ont su apprécier son approche. Pour lui également, c'était la première fois qu'il animait une telle conférence axée sur les personnes adoptées ou, à tout le moins, sur le monde de l'adoption. Ce fut pour lui également une belle découverte. En fait, il a été enchanté de se « faire adopter » et lui d'« adopter » les gens dans la salle.

La deuxième conférence était présentée par Mme Manon Laberge « Toujours connectée ». Elle était plus prenante, émotivement parlant, parce que cette dame n'a pas eu un parcours de vie très facile. Elle a parlé de son vécu singulier de rejet et comment elle s'est sortie de toutes les étapes éprouvantes qu'elle a dû traverser. C'était une première pour elle, donc, les émotions ont refait surface, avec des souvenirs malheureux. Le début de sa conférence était plus émouvante, comportant la première partie de sa vie jusqu'à ses 12 ans. À cet âge, elle a pris la décision de s'en sortir et elle a puisé alors dans une force qui lui était encore inconnue pour atteindre sa majorité. Elle a ensuite suivi des formations. Le rejet laisse des traces, des blessures. Il n'y a pas de guérison totale mais on peut composer avec lui et ça s'estompe avec le temps. Il y a malgré le rejet vécu une porte toujours ouverte sur l'espoir...

Mis à part les conférenciers, au niveau du colloque comme tel, les commentaires qui revenaient le plus souvent, en rapport avec la loi 113, étaient la lenteur avant la réception d'une réponse et les problèmes avec les procurations. Elles ne sont pas reconnues quand la personne concernée n'est pas décédée. Si, par exemple, nous avons un mandat pour agir, au nom de notre mère adoptée, si celle-ci est décédée, il est impossible d'avoir des informations. En principe, la procuration devrait être reconnue à tout le moins quand la personne est vivante et inapte mais il y a quand même encore des écarts malgré la loi. Le ministère de la Justice a fait part que c'était une question de droit à savoir que cette procuration-là s'éteignait avec le décès de la personne. C'est malheureux car avec celle-ci, de nombreuses personnes auraient pu avoir des informations.

Quant aux délais, un des irritants numéro un, ils sont déraisonnables, ils s'éternisent. Des individus ont fait leur demande en juin 2018 et nous sommes en mai 2019 et ils sont toujours sans réponse. Ils répondent à la catégorie d'âge, 70 ans et plus, ils ont 75-76 ans et pourtant, aucune réponse ne leur est encore parvenue après avoir pourtant appliqué dès juin 2018. Si rien ne change, ça fera 2 ans et il y aura toujours une attente, sans réponse, et c'est inacceptable!

En juin 2019, avec le droit de veto, est-ce que ça retardera encore l'échéance? La question a été posée mais sans réponse précise encore à part celle que l'on connaît tous, que les demandes pour l'identité ont été plus nombreuses que le veto, rien de surprenant ni de nouveau! Si on parle d'une trentaine de veto, par région, environ, ce n'est quand même pas énorme. On peut parler alors de 300 à 400 sur 300 000.

Plusieurs demandes sont entrées à l'Équipe centralisée Info adoption, à Longueuil, et auraient dû se rendre directement au Centre jeunesse de leur région d'adoption. Ceux et celles qui n'ont entrepris aucune démarche encore, doivent débuter d'abord avec leur Centre jeunesse. On retrouve plusieurs irrégularités et alors, il est bon aussi de retourner au Centre jeunesse pour valider le tout.

Il y aurait un retour aux années '80, un recul, quoi! On n'arrive pas à gérer adéquatement les demandes avec le personnel en place. Le Mouvement Retrouvailles continue de faire pression mais il doit avoir l'appui des personnes adoptées. Un rendez-vous a été FINALEMENT prévu le 24 mai avec le Ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, M. Lionel Carmant. Le Mouvement Retrouvailles arrivera avec des questions et des faits concrets pour dire en HAUT de la pyramide ce qu'on ne sait pas ce qu'il se passe en BAS, car les informations ne s'y rendent pas. Mme Caroline Fortin sera accompagnée par Mme Sylvie Carole Picard qui représente le site Facebook « Les oublié(e)s de la loi 113 » (conjoint(e)s, parents, grands-parents, fratrie etc. oublié(e)s complètement dans la loi). Une intervenante d'un Centre jeunesse sera peut-être présente mais ce n'est pas confirmé.

Il est important de prendre le pouls des personnes directement concernées, comme dans les Centres jeunesse où les « dommages collatéraux » sont actuellement très difficiles à gérer, au quotidien. Ça ne fonctionne pas bien pour les intervenant(e)s. Plusieurs demandes arrivent mais les consignes venant de leurs supérieurs doivent être respectées.

Loin des yeux, près du coeur est une tribune qui vous appartient. En tout temps, vous pouvez manifester votre insatisfaction et raconter votre histoire en rapport avec la loi 113 mais en demeurant toujours dans le respect. Il est évident que l'émission est écoutée et que les commentaires sont lus sur les réseaux sociaux et ce, autant par les Centres jeunesse que par l'Équipe centralisée Info adoption, à Longueuil. Il y a moyen de passer un message de façon claire, nette et précise et sans vulgarité.

Mme Fortin nous fera le suivi de sa rencontre du 24 mai avec M. Carmant. Elle a un agenda chargé pour sa fin-mai jusqu'à la mi-juin. Elle assistera, entre autres, à un séminaire international sur l'adoption et aura différentes rencontres prévues. Elle sera des nôtres pour finaliser la saison de Loin des yeux, près du coeur, à la fin-juin.

Merci à Mme St-Pierre et à Mme Fortin pour leur implication et pour leur temps mis à notre disposition; c'est très apprécié.

N'hésitez pas à commenter et à partager la page de l'émission en grand nombre et n'oubliez pas: « Aidez-nous à vous aider! »

Merci à M. Jean-Paul L'Heureux pour la sonorisation et pour la pièce musicale « La mère et l'enfant » interprétée par Céline Dion.

Merci aussi au Mouvement Retrouvailles, commanditaire de l’émission.

Il est possible de vous procurer le livre de Mme Normay St-Pierre écrit en collaboration avec Mme Pauline Gill, « Je vous ai tant cherchée » aux Éditions VLB.

Si vous désirez participer à l'émission, écrivez directement à Mme Normay St-Pierre à l'adresse suivante: normay.stpierre@videotron.ca Elle se fera un plaisir de vous contacter et de vous fixer un rendez-vous téléphonique. Vous n’avez donc pas à vous déplacer pour vous présenter en studio. Les enregistrements sont faits le mercredi soir, à 19h00.

Marthe Charest

Mère d’origine qui a retrouvé sa fille en 2003



<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Règlements généraux adoptés par le C.A. | Rapport annuel 2018

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2019 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.