Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Émission “Loin des yeux, Près du cœur” - 8 mars 2019 – Esther Tremblay, adoptée Imprimer cette page

Partager

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 8 mars 2019 – Esther Tremblay, adoptée

Cette semaine, Normay rencontre Esther Tremblay qui recherche sa famille d’origine depuis des années. Elle savait que sa mère était décédée et recherchait des membres de sa famille. Sa mère avait 4 frères et sœurs, tous décédés, mais elle avait aussi eu 2 autres filles et 2 garçons, maintenant décédés. Esther a donc pu retracer tout ce beau monde. Une tante par alliance connaissait l’histoire et a pu confirmer bien des choses. Un très beau dénouement.

Bonne écoute et bonne semaine.

Pour écouter votre émission :

N’hésitez pas à commenter et à partager!

RÉSUMÉ

D'entrée de jeu, Normay nous dit que son invitée, à qui elle a parlé à la mi-février, était alors en pleine recherche de sa famille d'origine et, au début de mars, il y a eu beaucoup de développements dans son dossier. Tant mieux s'il y a eu des résultats positifs!

Sur la page Facebook du Mouvement Retrouvailles, elle avait placé sa recherche en écrivant sa date de naissance et le nom de sa mère qu'elle avait reçu via l'accès à la loi 113. Elle savait déjà que sa mère était décédée, connaissait les causes du décès et avait un court historique familial à l'effet que les parents et les frères de sa mère étaient tous décédés.

Une « Colombo » lui a envoyé un message lui disant qu'elle avait peut-être des pistes de solutions pour l'aider à retrouver sa famille d'origine. Elle a étudié le dossier et, en deux semaines, 4 frères et 4 soeurs de sa mère biologique, tous décédés, 2 demi-soeurs du côté maternel et 2 demi-frères aussi décédés étaient retracés.

Elle a retrouvé une cousine qu'elle a rencontré à la fin de février. Il restait une tante, par alliance, à qui elle a parlé, une belle-soeur de sa mère biologique, en fait, qui lui a confirmé toutes les informations qu'elle possédait. Elle était présente le jour de sa naissance mais en avait jamais parlé. Elle a su que les Services sociaux étaient venus la chercher chez la tante en question.

L'aînée de la famille a été adoptée par sa tante, une soeur de sa mère biologique. Il y a eu un fils élevé par une autre tante suivi d'un autre enfant qui aurait été trimballé et serait aujourd'hui déclaré TDAH et, finalement, Esther, qui est allée à la crèche. Par la suite, il y a eu une autre fille, celle avec laquelle elle est davantage en contact, qui a vécu avec ses deux parents d'origine et qui peut donc lui en parler. Elle va découvrir des choses, tout doucement, au fil du temps, a vu des photos et en verra d'autres pour pouvoir comparer les ressemblances. Elle mentionne qu'elle va respecter le rythme de chacune dans pareille situation où on marche sur des oeufs...

La tante avec laquelle elle est en contact lui aurait dit que sa mère biologique demeurait chez une de ses soeurs et elle n'avait donc pas pu garder ses enfants. Malgré tout, c'était quand même une famille tissée serrée. Pour cette tante, le secret n'existe plus En étant divulgué, c'est libérateur. Son nom de personne adoptée, curieusement, est le même que celui de sa famille d'origine.

Elle est née à Montréal, en avril, a été transférée en août et adoptée à Chicoutimi, en novembre et demeure actuellement à Québec. Les membres de sa famille retrouvés ont toujours vécu à Montréal (nord) ou aux alentours.

Sa relation débute avec ces gens. La cousine qu'elle a déjà rencontrée à Québec, lors d'un voyage d'agrément, est très sympathique. Sa mère est la tante en question. Elles doivent se revoir, une fois l'hiver terminé, pour rencontrer cette tante, justement.

Ses premières démarches de recherche remontent aux années '82-'83. Quand elle a su que sa mère avait eu 3 grossesses antérieures, sans garder ses enfants, elle a désenchanté. Ce n'était pas le scénario « des enfants de l'amour » tel qu'on aimerait toujours l'imaginer. Ce fut une déception et elle a alors pris un recul tout en y pensant quand même, parallèlement. Ça lui a fait poser plusieurs questions dont quel genre de personne était donc ma mère? Les enfants auraient eu probablement tous des pères différents.

Elle voulait avoir, d'abord et avant tout, ses antécédents médicaux, pour ses filles. Avait-elle des antécédents qui la mettaient à risque pour ses enfants?

Les personnes adoptées, tout au long de leurs vies, se promènent ici et là, dans des endroits publics, entre autres, et ont le réflexe d'examiner les gens pour voir si elles trouvent des ressemblances avec ces individus qui sont très importantes, à leurs yeux, pour quiconque n'a pas ses origines.

Sa fille et sa petite-fille l'ont poussée à continuer ses recherches. Ce sont elles qui ont écrit au Centre jeunesse de Chicoutimi et ont repris le dossier en main. De là, sont parvenues des réponses dont le décès de sa mère en décembre 2017, les causes de son décès et son âge approximatif.

Si elle rencontre ses soeurs, tant mieux, mais si ce n'est pas le cas, elle ne défoncera pas les portes. Elle n'est pas là pour tout bouleverser leurs vies. Une de ses soeurs, élevée par sa tante mais vivant avec sa mère, est réticente, plutôt méfiante et vit une colère en elle. Peut-être qu'avec le temps et des explications, ça pourra s'estomper... La petite dernière de la famille a vécu, elle, avec ses deux parents d'origine. Il est possible que la colère de l'aînée puisse provenir de cette situation. Plus tard, elle sera peut-être prête à leur parler, l'avenir le dira.

Mme Tremblay a entre les mains un document précieux qu'elle pourrait lui fournir sur la fratrie de sa mère. Avec ce document, cette soeur pourrait avoir certaines réponses à ses questionnements.

Avec la page Facebook des cimetières du Québec: http://www.cimetieresduquebec.ca/ , elle a trouvé aussi des lots d'inhumation des membres de la famille, c'est impressionnant! En '82-'83, elle avait fait aussi une copie des coordonnées des Services sociaux qu'elle pourrait montrer à sa soeur aînée.

Elle est plutôt satisfaite du dénouement de cette aventure, contente de tous ces résultats intéressants de 2019. Même si elle ne rencontrait jamais ses soeurs d'origine, pour des raisons qui leur appartiennent, à tout le moins, une boucle est bouclée, et elle a reçu certaines réponses à ses interrogations. Elle présume qu'elle en aura d'autres et, si les informations ne lui parviennent pas de ses soeurs, elles le seront sans doute via d'autres membres de la famille.

Merci à Mme St-Pierre et merci à Mme Tremblay pour son témoignage. Nous lui souhaitons de belles rencontres, en perspective. Partagez la page de l'émission en grand nombre et n'oubliez pas: « Aidez-nous à vous aider. »

Merci à M. Jean-Paul L'Heureux pour la sonorisation et pour le choix de la pièce musicale « Un jour ou l'autre » interprétée par Isabelle Boulay.

Merci aussi au Mouvement Retrouvailles, commanditaire de l’émission.

Il est possible de vous procurer le livre de Mme Normay St-Pierre écrit en collaboration avec Mme Pauline Gill, « Je vous ai tant cherchée » aux Éditions VLB.

Si vous désirez participer à l'émission, écrivez directement à Mme Normay St-Pierre à l'adresse suivante: normay.stpierre@videotron.ca Elle se fera un plaisir de vous contacter et de vous fixer un rendez-vous téléphonique. Vous n’avez donc pas à vous déplacer pour vous présenter en studio. Les enregistrements sont faits le mercredi soir, à 19h00.

Invitation pour le prochain colloque du Mouvement Retrouvailles, le samedi 4 mai 2019, de 9h00 à 17h00, au Club de golf de Joliette, Banquets du Parcours. On y parlera de la Loi 113 et de la résilience. Toutes les informations se retrouvent sur la page du Mouvement Retrouvailles.

Marthe Charest

Mère d’origine qui a retrouvé sa fille en 2003




<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Règlements généraux adoptés par le C.A. | Rapport annuel 2018

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2019 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.