Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 2 mars 2018 – Monic Avoine, adoptée Imprimer cette page

Partager

Émission “Loin des yeux, Près du cœur” du 2 mars 2018 – Monic Avoine, adoptée

Normay reçoit Monic Avoine, adoptée, qui n'avait pu retrouver ses origines par les voies standard. Elle se décide donc de se tourner vers l'étude de son profil d'ADN. Écoutez l'émission pour connaître les résultats. Bonne écoute et merci de partager.

Pour écouter votre émission :

N’hésitez pas à commenter et à partager!

RÉSUMÉ

Mme Avoine a connu son statut d'adoptée, vers l'âge de 9 ans, par son frère lui-même adopté, alors qu'il l'avait traitée de « bâtarde de crèche » . Elle était encore trop jeune mais l'idée de rechercher ses parents avait déjà germé dans son esprit.

Plus tard dans sa vie, elle a débuté ses recherches au Centre jeunesse, dans les années '70. On lui aurait dit que sa mère d'origine était décédée en 1974 sans toutefois lui mentionner les causes de son décès, en tournant autour du pot. Elle a joint différents organismes pour ses démarches de recherche mais en vain.

Elle s'est inscrite au Mouvement Retrouvailles (MR) et, en se rendant à une réunion, une amie du MR lui a suggéré de faire un test d'ADN pour accélérer les choses.

Avant les Fêtes de 2017, le mari de Mme Avoine, sans l'avertir, a fait la demande pour un test d'ADN car il savait à quel point son épouse avait toujours voulu connaître ses parents et/ou sa famille d'origine, toute sa vie durant. De cette façon, lui disait-il, elle pourrait retrouver ses parents et/ou sa famille d'origine, plus rapidement. Elle passe donc le test et reçoit les résultats mais ne sait pas trop comment les interpréter et n'a pas beaucoup de temps étant occupée comme bénévole, depuis vingt ans, pour l'Association des Grands-Parents du Québec (AGPQ).

Elle communique avec Mme Line Lachance qui a un site Internet: Carrefour ADN https://carrefour-adn.weebly.com/ avec M. Lucien Provost et l'aide à faire l'étude de son profil ADN. Le 23 décembre, Mme Lachance l'appelle pour lui annoncer qu'elle avait un très beau cadeau de Noël à lui offrir à savoir qu'elle avait retrouvé sa mère et son père. Mme Avoine était très énervée, fébrile et pendant deux semaines, « sur l'adrénaline ».

Elle se sentait soulagée et ça lui faisait un bien énorme de savoir qu'il y avait ENFIN quelqu'un avec les mêmes origines qu'elle. Ça mettait alors un baume sur ses blessures et ses questionnements de toute sa vie de personne adoptée qui a besoin de savoir.

Mme Lachance l'a appelée à nouveau en lui disant qu'elle croyait qu'elle avait un frère qui demeurait au Québec. Elle avait même trouvé la page Facebook de son frère, G.S. Il y aurait aussi d'autres membres de sa famille natifs de New Carlisle (Gaspésie). Avec la page FB de son frère, Mme Avoine a pris les devants et lui a écrit, (professionnel de la santé) et a reçu une réponse positive mais... en anglais. Elle lui a donc demandé s'il parlait le français et il lui a répondu par l'affirmative; elle en a été bien soulagée ne parlant pas l'anglais.

Elle lui a expliqué les résultats de son profil ADN. Il est âgé d'un an de plus qu'elle. Ils s'appellent, s'écrivent, se « textent » régulièrement et ils ont fait une très belle rencontre. Elle s'est déroulée comme s'ils s'étaient toujours connus.

Ils ont la même mère et le même père et son frère a aussi été adopté. Leur père serait décédé en 2012. Il fera son test d'ADN prochainement et a fait sa demande au Centre jeunesse pour ses antécédents sociobiologiques. Avec Le Mouvement Retrouvailles et le Centre jeunesse, on pourra faire la concordance officielle et valider aussi s'ils sont allés à la même crèche, à une même période.

Le reste de la famille c'est-à-dire frères ou soeurs ou demi-frères ou demi-soeurs, en Gaspésie, feront leurs tests d'ADN également.

Son frère habite à Mont-Tremblant et elle à Québec. Désormais, elle ne se sent plus seule sur un nuage, dans le néant et à part des autres. Ça change l'« intérieur » et elle se sent maintenant différente depuis qu'elle a trouvé ses appartenances. Avant de savoir des détails sur sa famille, elle était toujours à l'affût, tentant de se reconnaître chez les autres, recherchant des ressemblances avec quelqu'un et ce, principalement dans les lieux publics.

Il n'y a pas de mots pour exprimer à quel point elle se sent heureuse maintenant, enracinée. Le test d'ADN est un des plus beaux cadeaux à s'offrir car connaître ses origines, ça n'a pas de prix!

Son frère lui a fourni plusieurs informations telles le nom de la famille en Gaspésie. Il savait qu'il y avait une famille mais ne savait pas qu'il avait une soeur de la même mère et du même père que lui. Son frère a connu ses parents d'origine; il a donc pu lui en parler. Il avait aussi des photos de ses demi-soeurs de la Gaspésie. L'une d'entre elles ressemble tellement à Mme Avoine que son frère et elle se demandent s'ils ne seraient pas trois, au final, issus de la même mère et du même père. Leur mère et leur père ont été amants toute leur vie, en somme. Ils ont été conçus avec amour, chose certaine...

Même si elle a eu de bons parents adoptifs, il n'en demeure pas moins qu'ils ne pouvaient pas lui offrir son identité première.

Quand elle a su que sa mère d'origine était décédée en 1974, même si elle ne l'avait jamais connue, elle a pleuré toute cette journée-là le fait de ne pas avoir pu la connaître. Elle était habitée par une peine immense, une grande tristesse en croyant peut-être aussi, par conséquent, que pour ses recherches, tout s'arrêterait avec le décès de sa mère.

Avec le Mouvement Retrouvailles, Mme Avoine mentionne qu'on se sent beaucoup moins seul(e)s, davantage compris(e)s par des gens qui ont les mêmes ressentis, les mêmes interrogations, des vécus semblables ce qui facilite alors la compréhension et par le fait même, ils se sentent moins marginalisé(e)s.

Bienvenue!
carrefour-adn.weebly.com

Merci à Normay St-Pierre et merci à Mme Avoine pour son témoignage. S'il vous plaît, partagez son histoire. Merci à Jean-Paul L'Heureux pour son choix de chanson « Crois en l'amour » interprétée par Patrick Norman et Laurence Jalbert.

Merci au Mouvement Retrouvailles pour la commandite de l’émission.

Il est possible de vous procurer le livre de Normay St-Pierre écrit en collaboration avec Pauline Gill, « Je vous ai tant cherchée » aux Éditions VLB.

Si vous désirez participer à l'émission, écrivez directement à Mme Normay St-Pierre à l'adresse suivante: normay.stpierre@videotron.ca Elle se fera un plaisir de vous contacter et de vous fixer un rendez-vous téléphonique. Vous n’avez donc pas à vous déplacer pour vous présenter en studio. Les enregistrements sont faits le mercredi soir, à 19h00.

À la semaine prochaine!

Marthe Charest

Mère d’origine qui a retrouvé sa fille en 2003


<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2018 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.