Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Loin des yeux, Près du coeur - Émission du 16 février 2018 - Joanne Meilleur, adoptée Imprimer cette page

Partager

Émission “Loin des yeux, Près du coeur” du 16 février 2018 – Joanne Meilleur, adoptée

Aujourd’hui, une demande en direct de l’Arizona! Normay reçoit Joanne Meilleur, née France Anne Perrault, le 20 décembre 1960 à l’Hôpital Général d’Ottawa, transférée à l’Orphelinat Ville-Joie Ste-Thérèse de Hull, adoptée à l’âge de six mois. Sa mère avait 20 ans lors de sa naissance et était originaire de l’Abitibi. Joanne nous donne quelques autres détails dans son témoignage.

Bonne chance

Pour écouter votre émission :

N’hésitez pas à commenter et à partager!

RÉSUMÉ

Mme Meilleur recherche sa mère, son père et/ou sa famille d'origine. Elle est née le 20 décembre 1960, à l'Hôpital Général d'Ottawa, sous le nom fictif de France Anne Perrault. Elle fut transférée à l'Orphelinat Ville-Joie Ste-Thérèse, à Hull et placée à cet endroit jusqu'à l'âge de 6 mois où elle fut adoptée.

Sa mère d'origine avait 20 ans, à sa naissance, et était native de la région de l'Abitibi-Témiscamingue. Ses parents adoptifs étaient ouverts et lui ont fait connaître son statut d'adoptée en bas âge. « Toi, tu étais placée dans un petit berceau, nous t'avons choisie et nous sommes venus te chercher pour t'emmener à la maison. » On ne lui a rien caché ni à son frère, lui aussi adopté, de 5 ans son aîné.

Elle a désiré rechercher davantage à partir de l'adolescence même si c'était présent en elle, depuis toujours. Elle voulait connaître l'identité de sa mère, voulait une photo pour pouvoir découvrir des ressemblances et écoutait les émission de retrouvailles à la télé.

Malheureusement, sa mère adoptive lui avait dit que si elle désirait rechercher sa mère d'origine, elle voulait qu'elle le fasse après son décès et ce, sans doute à cause de ses peurs, ses inquiétudes de préférences d'une mère par rapport à une autre bref, le sentiment d'être mise à part, abandonnée...

Mme Meilleur a respecté son choix mais, il y a 22 ans, elle a reçu un appel à Calgary, où elle était établie. Une intervenante du Centre jeunesse de l'Outaouais lui a proposé le Projet Pilote Retrouvailles. Si sa mère était rejointe et si toutes les deux étaient consentantes et prêtes pour se rencontrer, on pourrait alors débuter les démarches pour ce faire. Mme Meilleur était bien d'accord et heureuse d'autant plus qu'elle y pensait depuis fort longtemps.

Le Centre jeunesse a donc contacté sa mère mais celle-ci ne pouvait pas parler librement, à ce moment-là et aurait demandé à l'intervenante de l'appeler le lendemain, à un moment plus propice pour elle, ce qui a été fait. Sa mère semblait bien ouverte et gentille. Cependant, elle avait un mari très malade, à cette époque-là, qui n'était pas au courant de l'existence de Mme Meilleur. Elle croyait que si elle lui annonçait cette nouvelle, il quitterait ce monde le coeur rempli de peine, de tristesse... Elle a conservé le numéro de téléphone du Centre jeunesse en pensant peut-être communiquer avec son intervenante, éventuellement. Elle a eu deux enfants avec son mari, un garçon et une fille.

L'été dernier, Mme Meilleur a demandé au Centre jeunesse si sa mère avait fait des démarches pour la contacter et on lui a répondu par la négative. Compte tenu que beaucoup de temps s'était écoulé, plus de deux décennies et que certains événements pouvaient sans doute être différents, elle a fait une relance pour rejoindre sa mère mais on a refusé car une seule demande doit être faite sinon on peut accuser le Centre jeunesse de harcèlement.

Mme Meilleur est donc sortie du Centre jeunesse déboussolée. Comme sa mère serait âgée de 77 ans, Normay lui suggère une relance possible, à tous les deux ans, pour savoir au moins si sa mère est vivante ou décédée. S'il y a quelque problème que ce soit, pour connaître cette information, Normay lui suggère aussi de communiquer avec Mme Caroline Fortin du Mouvement Retrouvailles.

Merci à Normay St-Pierre et merci à Mme Meilleur. S'il vous plaît, partagez son histoire. Merci à Jean-Paul L'Heureux pour son choix de chanson « Attendre » interprétée par Céline Dion.

Merci au Mouvement Retrouvailles pour la commandite de l’émission. Il est possible de vous procurer le livre de Normay St-Pierre écrit en collaboration avec Pauline Gill, « Je vous ai tant cherchée » aux Éditions VLB.
Si vous désirez participer à l'émission, écrivez directement à Mme Normay St-Pierre à l'adresse suivante: normay.stpierre@videotron.ca Elle se fera un plaisir de vous contacter et de vous fixer un rendez-vous téléphonique. Vous n’avez donc pas à vous déplacer pour vous présenter en studio. Les enregistrements sont faits le mercredi soir, à 19h00.

À la semaine prochaine!
Marthe Charest
Mère d’origine qui a retrouvé sa fille en 2003

<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2018 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.