Abonnez-vous à notre web radio sur soundcloud

  Abonnez-vous à notre chaîne YouTube


Émission "Loin des yeux, Près du coeur" - 4 mai 2017 Imprimer cette page

Partager

Émission “Loin des yeux, Près du coeur” du 13 avril 2017 – Mme Claude Valade

Normay reçoit Mme Claude Valade, l’instigatrice de l’émission “Loin des yeux, Près du coeur”, il y a de cela 15 ans, le 30 avril 2002, Mme Valade a accepté l'offre de débuter cette magnifique aventure que de parler des retrouvailles. Un grand merci à cette dame au grand coeur.

Pour écouter votre émission :

N’hésitez pas à partager

RÉSUMÉ

Normay reçoit Mme Claude Valade, l’instigatrice de l’émission « Loin des yeux, près du coeur », il y a de cela 15 ans, le 30 avril 2002.
D'entrée de jeu, Mme Valade nous fait part qu'elle n'était pas du tout sensibilisée au domaine de l'adoption quand Normay est venue la rencontrer, à CJMS, sur la rue Langelier, il y a 15 ans, alors qu'elle était productrice.
Comme Mme et M. Tout le Monde, en général, elle croyait que les personnes adoptées avaient été choisies, étaient chanceuses donc elles faisaient leurs vies, comme les autres, avec des hauts et des bas, sans plus.

Normay lui a brossé un tableau de ce qu'était le vécu des personnes adoptées, pour la plupart, à savoir qu'elles étaient en quête de leurs origines et qu'elles ressentaient souvent un vide, un manque dû au fait qu'elles ne connaissaient pas leur identité primaire. De là, l'importance que revêt leurs démarches de recherches dans le but de retrouver leurs racines, leurs appartenances. Elles sont heureuses et chanceuses, oui, en grande majorité, aimées et choyées, pour la plupart aussi mais il n'en demeure pas moins que toute leur vie durant, elles recherchent des ressemblances avec quelqu'un(e), ce que ne sait pas et ne comprend pas, bien souvent, la population qui n'est pas adoptée ou qui ne connaît pas de personnes adoptées dans leur entourage.
Normay a convaincu Claude et elle a dit oui pour une chronique « Loin des yeux, près du coeur », sur les recherches et les retrouvailles, pour une période d'essai, pendant quelques mois. Le « timing » ne pouvait pas être meilleur car une chronique faisait relâche pour les vacances d'été et reprendrait à l'automne. Claude a accepté ce projet en se disant qu'elle verrait si ça fonctionnerait oui ou non.

Tout de suite, dès la première chronique, ce fut un cadeau pour elle, dit-elle. Elle s'est sentie partie prenante de cette belle famille d'adopté(e)s et de mères biologiques. On voyait son enthousiasme, son intérêt, sa curiosité d'apprendre et de comprendre et elle a mis les bouchées doubles. Elle a pris le train pour « Loin des yeux, près du coeur », et l'a fait rouler avec Normay pendant 7-8 ans, à CJMS. En tant que productrice, elle ne s'est pas arrêtée aux cotes d'écoute (BBM). Elle a privilégié l' «humain ». Elle a vécu des choses profondes et humaines qui sont rarement vécues en radio.

C'est ainsi qu'à chaque semaine, Normay et Claude recevaient des invité(e)s à savoir des personnes adoptées et des mères d'origine qui livraient des témoignages touchants, ouvraient leurs coeurs pour raconter généreusement des pans de leurs vies et lançaient aussi leurs avis de recherche. Nous pouvions aussi assister à l'émission, en studio, dans la salle. Des partages, des rencontres, des échanges d'informations, des trucs et des cris du coeur sont nés et se sont développés là, grâce à cette émission et ce, tout au fil des années!

À Cogéco, à Ste-Adèle, Claude avait produit une émission de télé en 2002 où il y avait une trentaine d'invité(e)s. Il y avait beaucoup de fébrilité dans l'air. Pour plusieurs d'entre nous, c'était un autre tremplin important pour partager nos histoires de vie et nos avis de recherche.
Claude pouvait réaliser à quel point retrouver l'être cher revêtait une importance capitale pour ses invité(e)s. Elle écoutait « religieusement », n'en croyant pas ses oreilles parfois, tellement certaines histoires étaient particulières. Étant une personne sensible, ça va de soi qu'il y avait parfois des trémolos dans sa voix, mais elle continuait, en gardant le contrôle de ses émotions en se disant: « The show must go on ».

Claude posait aussi des questions que Mme X et M. Y auraient posées, tout comme celles du public. Normay pensait « en adoptée » et plusieurs interrogations avaient déjà été répondues pour elle, alors que les questions de Claude, qui elle, ne l'était pas, étaient plus de l'ordre des personnes non adoptées. Claude conserve d'excellents souvenirs de cette période où elle a passé des moments agréables avec des invité(e)s qu'elle a « adopté(e)s ». Elle mentionne que c'est une des plus belles décisions qu'elle a prises, à la radio. Elle a dit OUI à ce projet et nous lui disons bravo pour son ouverture et merci pour son grand coeur. Au final, 15 ans plus tard, l'émission existe toujours!

Normay nous parle de la chanson « C'est parce que je t'aime » composée par Claude en 1977. C'est en fait une chanson d'amour, d'un couple, mais que l'on peut interpréter autrement. Toutes les paroles semblent sur mesure pour le vécu d'une mère d'origine via son enfant dont elle a été séparé. C'est un deuxième sens que Claude n'avait pas « vu », n'étant pas en lien avec l'adoption mais, après lui en avoir fait part, elle a trouvé que c'était tout à fait juste. Par la suite, quand elle la chantait, elle pouvait le faire en y pensant avec deux sens différents mais toujours avec la même intensité profonde.

Au cours des années où Claude coanimait avec Normay, nous avons vécu toute une gamme d'émotions avec elles et avec les invité(e)s de « Loin des yeux, près du coeur ». Claude remercie le Mouvement Retrouvailles qui, lors de soupers-rencontres à Laval, l'invitait pour le volet musical mais on voyait bien ses yeux briller quand les gens parlaient de leurs retrouvailles, entre autres. Nous ressentions vraiment qu'elle faisait partie de « notre famille ». Elle pense à nous et s'ennuie de cette période, parfois, et c'est réciproque.

Claude a aussi accepté d'être la marraine du site Adoption, Émotions, Retrouvailles (AÉR) et nous a offert sa chanson « C'est parce que je t'aime » en cadeau.

Merci à Normay pour avoir souligné les 15 ans de l'émission, merci à Claude pour cette belle entrevue, merci à Jean-Paul pour avoir été à leurs côtés depuis longtemps et merci aux invité(e)s dont Caroline Fortin, Lyne Perron et sa mère Colette Fournier et Robert Carrière, entre autres, au cours des émissions et un merci tout particulier aux collaboratrices de Normay (au téléphone).

Finalement, merci au Mouvement Retrouvailles pour la commandite de l’émission. Si vous le désirez, vous pouvez vous procurer le livre de Normay St-Pierre, écrit en collaboration avec Pauline Gill, « Je vous ai tant cherchée » aux Éditions VLB.

À la semaine prochaine!
Marthe Charest
Mère d'origine qui a recherché et retrouvé sa fille en 2003

<< Retour


Mouvement Retrouvailles - adopté(e)s - non adopté(e)s - parents
Casier postal 47002
Lévis (Québec)
G6Z 2L3

Caroline Fortin, Présidente et coordonnatrice
Téléphone : 418 903 9960
Téléphone : 1 888 646 1060 (sans frais)
Télécopie : 418 834 9627

Téléchargez notre logo ou bannières

© 1996-2017 Mouvement Retrouvailles. Tous droits réservés, reproduction interdite.